Langue actuelle Aktuelle Sprache

Clique ici pour suivre l’un de nos blogs de festivals de cinéma

Internationale Filmfestspiele Berlin Französische Filmwoche, Berlin Semaine de la critique Cannes Französische Filmtage Tübingen / Stuttgart Festival Du Cinema Allemand

Le jury Dialogue en perspective 2011

Yann-Eryl Mer, 27 ans, assistant réalisateur, Brest (Bretagne)

Un breton à Berlin qui a passé plus de quatre ans en Hongrie où il a organisé des projections de films. Il aime Godard, Herzog et Amalric. Et quand il veut se changer les idées, cet assistant réalisateur regarde La Vie est belle de Capra.

Hana Stojic, 28 ans, traductrice, Sarajevo

Réfugiée en Autriche lors de la guerre en ex-Yougoslavie, son activité de traductrice lui permet de s’engager pour le dialogue littéraire entre les pays germanophones et l’Europe du Sud-est. Ses préférences en matière de cinéma vont à Woody Allen pour Annie Hall et à Volker Schlöndorff qu’elle aimerait voir plus souvent derrière une caméra.

Christophe Lucchese, 27 ans, traducteur, Larra / Toulouse

Le cinéma certes mais également la danse et le théâtre animent ce traducteur, volontiers rêveur qui cite Prévert et Gondry comme scénariste et réalisateur fétiches. Il rêverait d’ailleurs de rencontrer Fassbinder, si celui-ci était encore vivant, pour lui demander comment faire du cinéma non-conventionnel à notre époque.

Eléonore Clovis, 27 ans, journaliste, Paris

Après des études de philosophie, Eléonore s’oriente vers le journalisme. Cette passion la mènera de Charlie Hebdo à Arte avant d’atterrir à Radio France International. Une bourse de l’Institut culturel de Bucarest lui a permis de réaliser plusieurs reportages en Roumanie. Ses trois K à elle n’ont rien à voir avec le « KinderKücheKirche » (enfants, cuisine, église). Il s’agit de Kubrick, Klapisch et Kafka quelle aime respectivement pour le scénario des Sentiers de la gloire, la magie de ses films et L’Amérique qu’elle aimerait voir adapté au cinéma.

Andreas Fauser, 27 ans, étudiant, Leipzig

Fin connaisseur du cinéma contemporain qu’il étudie en master international « European Film and Media Studies » à Lyon,Weimar et Utrecht, cet admirateur de Raymond Depardon connait bien Clermont Ferrand et retient Valse avec Bachir comme film l’ayant particulièrement marqué. Un film dont le producteur, Roman Paul était président du Jury « Dialogue en perspective » l’an dernier.

Ozan Mermer, 23 ans, étudiant, Munich

Des origines françaises, allemandes et turques fortement revendiquées par cet étudiant en cinéma qui avoue un faible pour Tarantino, Wenders et Verneuil. Bien qu’il admire les talents d’acteur d’Alain Delon, il lui reproche ses attirances politiques, lui qui est un ardent défenseur de la tolérance.

Florence Freitag, 23 ans, étudiante, Paderborn

Adepte de réalisateurs chevronnés comme Haneke, Wenders ou Resnais, cette franco-allemande, étudiante en communication, s’intéresse également au théâtre. En 2009 elle était bénévole au Grand Lyon Film Festival et connait bien la Berlinale pour avoir fait un stage chez Arte lors de la dernière édition.