Langue actuelle Aktuelle Sprache

Clique ici pour suivre l’un de nos blogs de festivals de cinéma

Internationale Filmfestspiele Berlin Französische Filmwoche, Berlin Semaine de la critique Cannes Französische Filmtage Tübingen / Stuttgart Festival Du Cinema Allemand

Le jury Dialogue en perspective 2012

Franziska Hessberger, 25 ans, Münster

« Nouveau départ pour les documentaires à vocation critique envers la société ? » Tel était le sujet que la jeune fille a défendu pour obtenir son diplôme en sciences de la communication. Depuis, elle est pigiste pour la radio publique allemande (WDR) mais s’engage également pour la défense des droits de l’homme en soutenant Amnesty International.

Philipp Wolf, 24 ans, Siegen

D’origine germano-catalane, il possède de multiples compétences en langues vivantes européennes. Avant d’entamer des études de littérature, culture et médias, il est parti près d’un an à New-Delhi mettre ses connaissances à profit et dispenser des cours à des enfants. Côté cinéma, il est, entre autres, un fervent admirateur des Studios Ghibli et plus particulièrement du réalisateur japonais Hayao Miyasaki.

Deniz Sertkol, 26 ans, Berlin

Etudiante en sciences de l’information et de la communication, Deniz possède déjà à son actif deux stages effectués chez Arte G.E.I.E à Strasbourg. Si elle en avait l’occasion, elle demanderait bien au réalisateur Michel Gondry d’où il tire sa fabuleuse inspiration.

Marion Siéfert, 24 ans, Paris

Après deux ans d’études germaniques à Berlin et un master obtenu avec brio, elle revient à Paris. Pour se forger une connaissance pratique et explorer différents corps de métiers elle a réalisé un stage chez France Culture et en effectue un autre au Centre National Cinématographique.

Gustave Shaïmi, 20 ans, Lyon

Etre étudiant à Sciences-Po n’empêche pas le jeune homme de s’investir de façon amateure dans le cinéma. Il a par ailleurs été l’un des lauréats d’un concours de critique sur le film Illégal d’Olivier Masset-Depasse et a tenu une conférence à l’Université populaire de Montélimar sur le thème « Le Corps au cinéma ».

Sandra Jumel, 22 ans, Clermont-Ferrand

Dans le cadre de sa licence de droit et du programme Erasmus, elle avait déjà passé un an à Düsseldorf. Mais nouvelles études, nouvelle destination : pour sa première année de master d’études interculturelles européennes, elle part à Ratisbonne et profite de ce séjour pour sélectionner et diffuser des films qui lui sont chers lors des séances de cinéma français à l’université.

Matúš Krajňák, 23 ans, Presov (Bratislava), Slowakei

Après trois volontariats d’été en Allemagne et un semestre d’études à Bruxelles dans le cadre du programme Erasmus, Matúš n’hésite pas à revendiquer son appartenance à la « culture européenne ». Titulaire d’une licence en réalisation, ses préférences cinématographiques vont aux frères Dardenne et à Olivier Assayas, qu’il a eu l’occasion de rencontrer à Berlin lors d’une rétrospective.