Langue actuelle Aktuelle Sprache

Clique ici pour suivre l’un de nos blogs de festivals de cinéma

Internationale Filmfestspiele Berlin Französische Filmwoche, Berlin Semaine de la critique Cannes Französische Filmtage Tübingen / Stuttgart Festival Du Cinema Allemand

Le jury Dialogue en perspective 2014

Lucie Brux, 26 ans, Paris

Lucie BruxSelon la jeune Française, il n’y a rien de plus ennuyeux dans le cinéma que les conventions. Ce qu’elle aime, c’est se plonger dans les vies parallèles de Denis Lavant dans Holy Motors ou se laisser emporter par David Lynch dans ses sombres univers oniriques. Lucie estime que ce sont les critiques de cinéma qui font vivre les films. Ses réalisateurs allemands préférés sont les cofondateurs de la revue Revolver, Benjamin Heisenberg et Christoph Hochhäusler pour qui elle a un profond respect.

Mathilde Saraux, 23 ans, Lyon

Mathilde SarauxMathilde, originaire de la région de Brest, n’aurait jamais pensé parler l’allemand couramment avant de partir en Allemagne pour faire des études à Cologne, où elle a découvert le cinéma allemand à travers les films de Fatih Akin et de Volker Schlöndorff. Après trois ans outre-Rhin, cette étudiante en sciences de la communication est rentrée chez elle, avec sa passion pour le 7e art. Les goûts cinématographiques de Mathilde sont hétéroclites : Mad Circus, Les enfants du Paradis ou Memento….

Clément Konopnicki, 23 ans, Sété

Clement KonopnickiClément Clément a déménagé à Berlin en 2011. Ce Français originaire du Sud se constitue un véritable trésor : petit à petit, il déniche des perles du cinéma allemand, presque inconnus de la scène internationale. L’un de ces films récents passé inaperçu est Heavy girls d’Axel Ranisch. Les réalisateurs préférés de cet étudiant en cinéma / apprenti cadreur n’en demeurent pas moins français : Joann Sfar et Michel Gondry savent selon lui « tout simplement comment réaliser, au mieux, des films plein de fantaisie

Rebecca Raab, 25 ans, Malsch

Rebecca RaabRebecca originaire de la région de Karlsruhe, s’y connaît en festivals internationaux de cinéma. Elle trouve que le cinéma allemand représenté souvent à travers « des interprètes sérieux, des rôles de composition, des atmosphères sombres de huis clos des petits théâtres et des faubourgs allemands » sont des stéréotypes. Des films allemands comme Oh Boy ! de Jan Ole Gerster ou This ain’t California de Marten Persiel l’ont en revanche séduite par leur grain de folie.

Tom Ullrich, 25 ans, Wermsdorf

Tom UllrichTom considère la Berlinale comme un lieu magique, même si Berlin invite à tout autre chose qu’au rêve en cette saison. C’est en regardant Moonrise Kingdom de Wes Anderson que l’étudiant en cinéma se plaît à rêver le mieux. Pour se réveiller, il conseille Gravity d’Alfonso Cuarón, « le voyage le plus incroyable depuis 2001 : L’odyssée de l’espace ».

Itamar Gov, 24 ans, Tel Aviv

Itamar GovItamar étudie actuellement le cinéma et le français à Berlin. Le cinéma européen lui a rendu la chose aisée et le séduit notamment la beauté surréaliste de L’année dernière à Marienbad de Resnais ou le tragique de Dancer in the dark qui retrace l’histoire d’un couple de frère et sœur, Fanny et Alexander. Cette année, Itamar est le 7e membre du jury issu d’un pays tiers.