Langue actuelle Aktuelle Sprache

Clique ici pour suivre l’un de nos blogs de festivals de cinéma

Internationale Filmfestspiele Berlin Französische Filmwoche, Berlin Semaine de la critique Cannes Französische Filmtage Tübingen / Stuttgart Festival Du Cinema Allemand

Le secret des dieux – épisode 1

 

« Jurysitzung : INTERN! », y a t-il marqué en gros dans l’agenda à fort potentiel ministériel de nos sept jurés. Pas d’équivoque possible, ce qui se dira pendant dix jours entre le jury et sa Présidente, l’actrice Marie Bäumer, est considéré comme sacré. Laisser filtrer le moindre avis sur l’un des quatorze films potentiellement récompensables pourrait provoquer une catastrophe festivalière en règle. Il y a dans l’avertissement quelque chose de la solennité propre aux grandes décisions étatiques.

Dès lors, la première rencontre au sommet (d’ailleurs effectivement perchée dans les hauteurs de Potsdamer Platz), entre jury et Présidente, qui a eu lieu hier en fin de matinée, scellait quelque chose de particulier : une prise de fonction. Le conseil des sages était au complet, il a désormais sa modératrice.

 

Première rencontre avec Marie BäumerPremière rencontre avec Marie BäumerPremière rencontre avec Marie Bäumer

 

Contrairement à l’idée couramment répandue qui veut que le choix final revienne à un Président qui aurait tout pouvoir de décision sur son jury, leur relation est en fait plus délicate que cela. Certes, un Président imposera diffusément son aura. Par la manière dont il choisira d’aiguiller ses jurés dans leur méthode de sélection, dans la répartition de leur parole, il colorera l’air ambiant d’une certaine façon (et à voir la teinte flamboyante du manteau de Mme la Présidente, on se dit que l’air ambiant cette année aura fière allure !). Mais son autorité se joue dans sa présence davantage que dans sa voix. Au contraire des jurés, qui, en français, en allemand, n’auront de cesse de la faire entendre — leur voix.

 

Première rencontre avec Marie BäumerRencontre avec Marie Bäumer

 

Et sans doute il n’y aura pas trop de deux langues pour mener les délibérations à venir, aiguisées encore davantage par le motus exigé dès que pourrait papillonner une oreille extérieure un peu tout petit peu trop près du cercle sacré, et au vu du large éventail des sept sensibilités qui le compose.

 

Mais avant qu’ils ne s’écharpent sur les films de la section Perspektive Deutsches Kino, il est temps, en ce vendredi midi, d’aller en rejoindre la directrice Linda Söffker, pour le traditionnel déjeuner annuel dans la « Stiller Raum », pièce à l’écart du bruit au sein du légendaire restaurant Kaisersaal. À croire, décidément, que l’importance d’un lieu se mesure au degré de silence que l’on sait faire autour de lui.

 

Première rencontre avec Marie BäumerPremière rencontre avec Marie BäumerPremière rencontre avec Marie BäumerPremière rencontre avec Marie Bäumer

photos © Lucie Brux